CABINET CD3E - Cabinet Diagnostic Economie Energie Environnement
73 rue de la Bièvre - 92340 Bourg-La-Reine

    Labels issus de la règlementation thermique    

    Il se décline en 5 niveaux de performance :  
    -HPE (haute performance énergétique)
    – le niveau HPE concerne les constructions dont les consommations énergétiques conventionnelles sont au moins inférieures de 10% à la consommation de référence.  
    -HPE EnR (haute performance énergétique énergies renouvelables)  
    -THPE (très haute performance énergétique)
    – le niveau THPE s’applique aux constructions dont les consommations énergétiques conventionnelles sont au moins inférieures de 20% à la consommation de référence.  
    -THPE EnR (très haute performance énergétique énergies renouvelables)  
    -BBC-Effinergie (bâtiment basse consommation)
    – le niveau BBC Effinergie est attribué aux bâtiments de logements neufs consommant au maximum 50 kWhep/m2 par an (à ajuster d’un facteur 0,8 à 1,5 selon l’altitude et la zone climatique). Il impose de contrôler la perméabilité à  l’air.    


    Bientôt le RT 2012 

    Les caractéristiques climatiques, notamment les atouts du site tels que les rapports solaires par exemple, et la qualité intrinsèque du logement concernant le chauffage et l’éclairage, seront, avec la nouvelle RT 2012 caractérisées par un nouveau venu :  

    le Bbio.   Le Cmax, hérité de la RT  2005  se voit impacté par des coefficients de modulations (le Bio ayant lui-même des coefficients de modulation) prenant en compte, pour les bâtiments d’habitation : la catégorie et le type des locaux, la localisation géographique et l’altitude, la surface moyenne des logements ainsi que les GES.   En revanche, reste toujours un même paramètre qu’on ne peut contrôler et qui est important : celui du comportement de l’occupant.   L’objectif du Bbio sera de qualifier la qualité énergétique du bâti (structure, apport solaire …) avant de savoir quels seront les systèmes qui l’équiperont tels que le chauffage, le refroidissement, l’eau chaude sanitaire, le photovoltaïque…   Ce nouveau coefficient Bbio sera une exigence réglementaire destinée à orienter le concepteur dès le départ vers un bâti performant, les exigences de consommation d’énergie et de confort d’été étant par ailleurs conservées. Le Bbio correspond du reste au souhait des concepteurs de disposer d’une approche bioclimatique avant d’avoir à choisir l’ensemble des systèmes pour leur projet.   Le bâtiment à énergie positive est un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme et ce standard sera obligatoire pour tous les logements neufs en 2020.

    LES LABELS > cliquez ici